Le vide conjugal

Le vide conjugal

Article déposé le 18 avril 2016

Alors qu'il collectait des témoignages pour son livre, un lit pour deux, Jean-Claude Kaufmann, sociologue et anthropologue, a été surpris de recevoir des histoires de vie de femmes enfermées dans le désamour. De ce constat, est né l'idée de réaliser une

enquête sur les personnes qui restent dans leur couple malgré le mal-être qu'il génère. Piégée dans son couple est le fruit de sa recherche, publié aux éditions les liens qui libèrent.
 

Le vide conjugal

 


Aujourd'hui, environ un couple sur deux est amené à se séparer. Parmi les 50% restant, certains trouvent leur équilibre, d'autres non et pourtant ils restent ensembles en souffrant psychiquement, insidieusement, progressivement… Les témoignages recueillis par J.C Kaufmann évoquent l'espoir chez certaines femmes d'un changement dans un après. Mais quel après? Quand les enfants seront grands? Quand la maison sera payée? Quand la situation professionnelle sera stabilisée?… Progressivement, l'éloignement physique, psychique et émotionnel s'installe entre les deux partenaires. Il y a une rupture de communication, les couples ne se parlent que pour régler l'intendance de la maison, des enfants… et pour se faire des reproches comme par exemple, l'insuffisance voire l'absence de rapports sexuels, la vaisselle qui n'est pas bien rangée dans le lave-vaisselle, le linge qui n'est pas suffisamment bien étendu, l'aspirateur qui n'est pas passé ou mal passé… L'Autre devient insupportable. Les contacts sensoriels comme la vue de l'Autre, son odeur, le son de sa voix, ne parlons pas du goût et du toucher sont difficiles parfois impossibles et intrusifs. De l'éloignement conjugal, elles passent au vide conjugal avec le sentiment de ne plus exister en tant que sujet singulier, de ne plus être une femme désirante et désirable… Certaines sombreront dans une dépression, les autres vivront avec ce mal-être.

 

 

 

Combler ce vide conjugal a l'aide d'une thérapie de couple ou d'une thérapie individuelle



L'une des limites de cet ouvrage est de ne pas évoquer le conjoint. Ce livre est construit uniquement au travers de témoignages d'épouses. Lorsque le couple va mal, l'homme à tendance à se murer dans le silence, à construire une bulle imperméable en s'enfermant dans les jeux vidéos, les réseaux sociaux…c'est sa manière à lui de manifester sa souffrance.

En thérapie de couple, nous constatons que les deux membres du couple souffrent de la situation conjugale, chacun à sa manière. Il s'agit alors pour le thérapeute, de favoriser l'expression de chacun pour identifier le fonctionnement conjugal. Par la suite, le travail thérapeutique consistera à déconstruire ce fonctionnement pour en construire un nouveau dans lequel le couple se retrouvera. C'est un travail de longue haleine qui demande aux deux partenaires une implication et un investissement. Mettre de la vie là où il y a du vide nécessite un accompagnement. Sans cette prise en charge, les changements ne dureront pas sur le long terme.

Lorsque l'un des membres du couple ne souhaite pas entreprendre une thérapie conjugale, une thérapie individuelle basée sur le vécu de la personne dans son couple est alors une démarche nécessaire pour combler le vide avant qu'il ne devienne un puit sans fond.

 

Source : photo by pixabay

 

 

Classé dans : Conseil conjugal et familial - Thérapie de couple

À propos de l'auteur

Caroline Van Assche

Diplômée en Psychologie Clinique et Pathologique à l'Université Bordeaux 2 Victor Segalen,
Formée au Conseil Conjugal et Familial au Planning Familial de la Région Ile de France,
Formée au Travail Psychanalytique avec les couples et les familles au Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale de Bordeaux,
Formée à la Sexologie Clinique et Santé Publique à l'Université Paris 7 René Diderot,
Formée à la Sexologie Sexofonctionnelle à l'Université Paris 6 Pierre et Marie Curie,
Membre de L'Association Nationale des Conseillers Conjugaux et Familiaux,
Membre de L'Association Francophone de Sexologie Sexofonctionnelle.