Le périnée:des muscles qui nous veulent du bien

Article déposé le 7 Août 2017

 

L'été est là, et la plupart des magasines féminins parlent de plaisir sexuel et de jouissance. Ils expliquent le plaisir clitoridien, la jouissance vaginale, le plaisir masculin lié aux stimulations du gland et de la verge, plus rarement à celui lié à la prostate et au scrotum. Il est encore plus rare de lire des articles sur le rôle du périnée quant à l'accès au plaisir chez la femme tout comme chez l'homme.

Etant assez méconnu, principalement chez les hommes, je vais tout d'abord le définir et vous expliquer comment le localiser et ensuite j'expliquerai sa fonctionnalité et son rôle dans les sensations corporelles et émotionnelles.

Qu'est-ce que le périnée?

Le périnée est un ensemble de muscles et d'aponévroses (membranes résistantes fibreuses) situés entre les organes génitaux externes et l'anus. Il constitue le plancher du petit bassin ou plus communément appelé le plancher pelvien. Pour le localiser, il suffit de stopper le jet d'urine ce qui provoque la contraction des muscles du périnée. Stopper le jet d'urine est juste une technique qui permet la localisation de cet ensemble de muscles, elle ne peut pas être utilisée comme exercice permettant pour le muscler.

 

Rôle du périnée

Il a pour fonction de soutenir les organes abdominaux, de "supporter les contraintes d'effort, de laisser fonctionner indépendamment chaque viscère, permettre des possibilités de compliance, de faire respecter le fonctionnement des organes voisins et de conserver leur solidarité...Le périnée est également un lieu de mémoires et de messages enfouis, lieu de passage, lieu de plaisirs et de déplaisirs, lieu de souffrances et de joies". (cf : S.ROCHER in Sexualités Humaines n°34.

Bien qu'il fasse partie de l'anatomie féminine et masculine, le périnée est principalement connu dans son rôle fonctionnel ou plus exacetement dysfonctionnel chez la femme. C'est pourquoi, six à huit semaines après un accouchement, il est vivement recommandé de le muscler pour prévenir des fuites urinaires et des descentes d'organes. Son rôle quant au plaisir sexuel chez la femme ET chez l'homme est bien moins connu. Je vous invite donc, chers internautes, à vous diriger vers la rubrique Féminin-Masculin où je tente d'apporter des éléments spécifiques chez chacun des deux sexes.

Classé dans : Sexothérapie - Sexologie

À propos de l'auteur

Caroline Van Assche

Diplômée en Psychologie Clinique et Pathologique à l'Université Bordeaux 2 Victor Segalen,
Formée au Conseil Conjugal et Familial au Planning Familial de la Région Ile de France,
Formée au Travail Psychanalytique avec les couples et les familles au Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale de Bordeaux,
Formée à la Sexologie Clinique et Santé Publique à l'Université Paris 7 René Diderot,
Formée à la Sexologie Sexofonctionnelle à l'Université Paris 6 Pierre et Marie Curie,
Membre de L'Association Nationale des Conseillers Conjugaux et Familiaux,
Membre de L'Association Francophone de Sexologie Sexofonctionnelle.